Airsoft 77 Nord - France - Forum ODAN Airsoft - a French Airsoft Team Near Paris Who Loves Russian Style
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA TIQUE....PREVENTION...ET MALADIES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
poison ivi
membre fondateur
membre fondateur
avatar

Nombre de messages : 10799
Age : 46
Localisation : republique populaire de donetsk
team/assoc/freelance : team:ODAN
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: LA TIQUE....PREVENTION...ET MALADIES   12/4/2010, 11:10

L’efficacité des mesures de prévention a été particulièrement bien étudiée aux États-Unis dans le cadre de l’anaplasmose humaine (ex ehrlichiose granulocytaire humaine). Il a en effet été démontré qu’elles contribuaient à faire baisser sensiblement la fréquence des séroconversions des observants par rapport à la population standard [13].

La prévention des maladies liées aux tiques doit être ciblée en premier lieu sur les personnes à risque. Elle doit s’envisager à deux niveaux :

Un premier individuel, qui consiste à éviter les morsures, et dans le cas contraire à retirer aussitôt que possible les tiques qui auraient pu se fixer malgré tout.
Un second qui relève de la responsabilité publique, qui consiste à informer les personnes concernées, et à adopter des mesures de prévention active comprenant la limitation de pullulation des tiques et la vaccination lorsqu’elle existe.




Dans les trois quarts des cas, les maladies liées à la morsure de tiques dures touchent des hommes de plus de 50 ans ou des garçons de moins de 10 ans ayant des activités en extérieur (qu’elles soient professionnelles ou récréatives). Pour 66% des cas ce sont des ruraux.
Ces maladies ont une recrudescence saisonnière parallèle à l'activité de leur vecteur.
Les trois quarts des cas, environ, surviennent de mai à octobre. Il existe deux pics d’incidence, le premier en été est associé à l’activité des nymphes, alors que le second en automne est imputable à l’activité des femelles adultes.

Les argasidés étant des tiques endophiles très sédentaires, ne sont exposées au risque de morsure que les personnes fréquentant leur biotope. Les espèces sauvages mordent les personnes séjournant dans les cavernes et les rochers, alors que les espèces synanthropes s'attaquent aux personnes vivant à leur proximité. Dans le cas d'Argas reflexus, ce sont les habitants des étages supérieurs des immeubles anciens investis par les pigeons.







Éthologie des tiques

Ixodes ricinus aime se tenir en forêt humide, dans les feuilles mortes qui jonchent le sol, on peut aussi le trouver dans l’herbe, les broussailles ou sur les brindilles. Il est évident que les refuges naturels pour petits mammifères que sont les tas de bois ou les vieux murs de pierres présentent également un risque important, de même que les agrainoirs fréquentés par les oiseaux ou les écureuils... L’activité de cette tique est dépendante de la température extérieure, elle se réduit considérablement au dessus de 25°C et en dessous de 7°C, aussi le risque d’être mordu en plein hiver en est d’autant diminué (janvier-février en Lorraine). En France, plus de 9 tiques sur dix retirées sur l'homme, sont des I. ricinus.

Les Dermacentor sp. sont des tiques plus xérophiles qui peuvent être retrouvées hors des forêts et même en zone suburbaine. Leur activité se prolonge jusqu’à l’arrivée des températures négatives, mais les micro-climats observés dans les grandes agglomérations prolongent sensiblement cette période d'activité. La menace est bien cependant moindre pour la santé publique que celle d’Ixodes ricinus, en partie parce que leur taille imposante permet de les repérer rapidement. Ces tiques sont vectrices de nombreux agents pathogènes. Elles occasionnent aussi l'apparition de ganglions résistants à l'antibiothérapie et guérissant le plus souvent après 4 à 5 semaines (cette TIBOLA : Tick Borne Lymphadenopathy, est liée à l'infection par R. slovaca et R. raoultii).

Rhipicephalus sanguineus demeure cantoné au midi méditerranéen. Espèce endophile, il est rarement trouvé sur la végétation ; xérophile, il a la capacité de coloniser les vieux murs, les jardins, les chenil et même les habitations. Il s'adapte donc particulièrement bien aux constructions humaines, pour peu qu'il ait été importé jusque là par un chien. Dans des conditions microclimatiques favorables, il peut se maintenir dans des régions plus septentrionales; et même constituer des populations nombreuses s'il trouve à se gorger de sang. Cette tique inféodée au chien, n'a que peu d'affinité pour l'homme qu'elle ne mord qu'en l'absence de son hôte favori. Cependant R. sanguineus est le vecteur de Rickettsia conorii et de Coxiella burnetii, il constitue de ce fait un réel risque de santé publique.

La connaissance du terrain et des conditions climatiques revêt une grande importance dans la prévention. Il peut donc être utile de consulter la météo avant de se mettre en route.

Les tiques ne s’attrapent qu’au contact direct. Après avoir agrippé leur hôte avec leurs pattes antérieures, elles grimpent le long du corps jusqu’à se fixer dans une zone protégée, telle que le creux poplité, l’aine, le nombril, les aisselles, les oreilles ou la nuque, là elles insèrent leurs parties buccales dans la peau en quête de sang. La prévention individuelle doit donc prendre en compte tous ces éléments afin d’assurer une protection optimale.



Prévention individuelle dans la nature

La quête des tiques étant essentiellement passive, la meilleure prévention reste encore d’adopter une conduite d’évitement, surtout lors des pics d’activité des tiques. Tant que faire se peut, il faut éviter de sortir dans une zone présentant les risques les plus importants, quand cela n’est pas nécessaire. Cependant, à l’exception de quelques zones, la présence d’Ixodes ricinus est retrouvée sur la quasi-totalité de notre territoire national, et le pays entier doit être considéré comme zone à risque.
Difficile dans ce cas d’éviter l’exposition !

Si la sortie ne peut être différée, il convient de prendre un certain nombre de précautions vestimentaires : se munir de vêtements clairs et couvrants, d'indispensables chaussures fermées, et de gants de couleur claire si l’on doit travailler manuellement. Les tiques ne tombent pas des arbres, mais les cheveux ne devant pas flotter au vent, il est préférable de se munir d'un chapeau. Un répellent peut être utilisé sur les vêtements ou sur la peau, à concentration correcte (à 30 % de DEET ou N,N diéthyl-m-toluamide). En France, l’emploi de vêtements imprégnés est à l’étude pour l’armée et les professionnels de la forêt. Il faut marcher de préférence au milieu des chemins, éviter le contact des branches basses.

Les tiques qui n’auront pas pu être évitées seront facilement repérées sur les vêtements de couleur claire, et éliminées lors d’auto-inspections, ou d’inspections réciproques si l’on est plusieurs. Les examens doivent être suffisamment fréquents et scrupuleux pour permettre de retirer les tiques rapidement, avant qu’elles ne puissent mordre.







Conduite à tenir en cas de morsure de tique dure

Il a été bien établi que le taux de transfert des agents pathogènes est d’autant plus important que le temps de fixation de la tique est long. Pour la maladie de Lyme, il est admis que la tique infestée contamine le plus souvent après une fixation d’au moins 17 heures (O Kahl, 1998); le taux de transfert atteint 100 % pour une durée de fixation de plus de 72 heures.
Le transfert des virus semble plus lent, avec une fixation nécessaire d’au moins 48 à 72 heures. Des cas de contamination après 6 heures seulement de fixation sont relatés pour l’anaplasmose humaine [15], bien que 24 heures soient le délai communément admis.

Le temps de fixation de la tique peut être estimé assez précisément en fonction de son degré de réplétion. À défaut d'étude européenne disponible, on pourra utilement s'aider des photographies des 2 stases d'I.scapularis à différents stades de gorgement, fournies dans
The Clinical Assessment, Treatment, and Prevention of Lyme Disease, Human Granulocytic Anaplasmosis, and Babesiosis: Clinical Practice Guidelines .




Classiquement, on retire la tique en la saisissant fermement avec une pince à épiler le plus près possible de ses pièces buccales, puis en la tirant sans tordre. À défaut de pince, il est également possible de s’en débarrasser avec les doigts, qu’il faut impérativement ganter, afin d’éviter le contact avec le sang de la tique qui reste potentiellement contaminant [14].


Si la tique se casse, la persistance des pièces buccales dans la peau risque d'entraîner une réaction locale, voire un granulome à corps étranger. Cependant, aucune transmission de pathogène n'est alors à craindre.
Un retrait total est souhaitable, il sera grandement facilité par l'emploi de matériel adapté...
Revenir en haut Aller en bas
poison ivi
membre fondateur
membre fondateur
avatar

Nombre de messages : 10799
Age : 46
Localisation : republique populaire de donetsk
team/assoc/freelance : team:ODAN
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: LA TIQUE....PREVENTION...ET MALADIES   12/4/2010, 11:14

La tique peut transmettre plusieurs bacté ries, dont trois pathogènes pour l'homme provoquent des troubles qui vont se diffé rencier au second stade de la maladie, selon les organes atteints. Aux États-Unis, est présente une seule espèce de bactérie qui donne des douleurs articulaires. Un vaccin a pu être envisagé, mais a été abandonné. En Europe, on en rencontre deux autres à l'origine de troubles neurologiques, car diaques ou cutanés. La présence des trois espèces rend peu probable des travaux de recherche pour fabriquer un vaccin.


OÙ SE CACHE-T-ELLE ?

Son milieu de prédilection ; les terrains boisés ou broussailleux, humides, entre avril et novembre. Sa répartition géographique (en expansion) : à part une petite bande le long de la Méditerranée, on la retrouve à peu près partout, aussi bien en Bretagne que dans le Limousin,mais surtout dans l'Est, en Alsace, On estime actuellement que 50 000 personnes sont piquées chaque année en Europe. En France, on compte environ 6 000 cas par an, selon HNSERM. En Alsace, 0,2 % de la population serait touchée. Et parmi celles la, 5 à 20 % seront contaminées.

Les signes de la maladie de Lyme

Une fois la bactérie transmise à l'homme, l'évolution se fait en deux temps : - le premier stade, commun à toutes les Borrélioses, peut passer inaperçu. Si ce n'est pas le cas, de 2 à 30 jours après la piqûre, apparaît une lésion dermatologique caractéristique. C'est l'élément essentiel du diagnostic : une plaque rouge indolore, non douloureuse de plus de 5 cm de dia mètre autour du point de piqûre, en géné ral sans fièvre ni autre signe. Bien sur veiller la zone atteinte et consulter immé diatement un médecin qui prescrira un antibiotique. La guérison sera le plus souvent totale à moins que ne survienne le second stade. Selon la bactérie transmise, on observe :
- des signes cutanés : la lésion initiale s'étend sur tout le corps, sauf plante des pieds et paume des mains ;
- des signes cardiaques : atteinte du cœur lui-même, arythmies ;
- des signes rhumatologiques : douleurs articulaires pendant quelques heures à quelques jours. L'inflammation des articu lations importantes (genou, épaule ou coude) survient plus tard. Enfin, des signes neurologiques très variables : méningites, douleurs très violentes ou paralysies en particulier de la face.
Sans traitement, on atteint le stade tertiai re : les signes sont les mêmes mais ils se sont amplifiés. Le malade est véritable ment invalide et le traitement ne changera plus grand chose.

Le traitement thérapeutique

Prescrits dès que possible lors de la première phase, les antibiotiques appor tent la guérison complète. Lors de la seconde phase, ils améliorent les symptô mes et il n'est pas rare d'obtenir une gué rison. Il est inutile de les administrer à titre préventif.

COMMENT ÔTÊR LA TIQUE?

• Une fois localisée, l'enlever immédiatement ou même ne pas lui laisser le temps de se fixer ;

• Ne jamais appliquer un pro duit comme l'éther qui endort la tique ; si l'extraction est plus faci le, le risque de contamination par régurgitation est plus grand ;

• A l'aide d'une petite pince très fine ou d'un tire-tique, en vente dans les pharmacies, se glisser le plus près possible de la peau sous la tique et par de petits mouve ments de rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre essayer de décrocher l'animal et l'enlever sans laisser la tête ;

• Eviter le. contact avec les doigts qui peuvent être atteints par de mini coupures par lesquelles les germes peuvent rentrer.

LA MET : MENINGO ENCEPHALITE ÀTIQUE

La tique peut transmettre aussi cette maladie MET, plus grave, peu répandue et peu connue en France. Les principaux foyers endémiques se trouvent plutôt en Europe centrale, Allemagne, Autriche, Suisse. La MET a fait son apparition depuis peu dans l'Est de la France, princi palement en Alsace, dans les Vosges, le Jura, un peu dans les Alpes. Comme elle s'étend rapidement, on peut s'attendre à ce qu'elle touche assez vite d'autres régions en France.

Sa gravité tient au fait qu'il s'agit d'une maladie virale dont on ne connaît aucun traitement curatif et qui peut être mortelle.

Les signes de la MET

Après une période d'incubation silencieuse d'une à deux semaines, débute brutalement la première phase qui dure sept jours : mal aises, maux de têtes et fièvre qui font pen ser à une grippe. La seconde phase, sévère, ne survient heureusement que dans 30 % des cas. De 1 à 20 jours après la première phase, la fièvre qui avait disparu revient, très élevée et accompagnée de tous les signes d'atteinte méningée : douleurs à la tête, tremblements, troubles de la conscien ce importants. Il n'existe aucun traitement. Le décès survient dans 2 % des cas.
Revenir en haut Aller en bas
 
LA TIQUE....PREVENTION...ET MALADIES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les maladies de nos poissons.
» sens volant magnétique
» [Prevention] Clip contre l'alcool au volant. AUSTRALIE.
» pas d'allumage>Volant magnétique>Résolu
» Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Airsoft 77 Nord - ODAN :: Nos règles....à lire attentivement-
Sauter vers: